Résultats sur l'animal

 

Le métabolisme des polyamines est ubiquitaire et intéresse toutes les pathologies cancéreuses (Thomas & Thomas, 2003). La littérature a notamment mis en évidence des relations entre polyamines et cancers digestifs (Saydjari et al., 1989  ; Milovic & Turchanowa, 2003 ), cancer du sein (Levêque et al., 2000a ; Levêque et al., 2000b), cancer colorectal (Wallace & Caslake, 2001), et cancers de la peau (Gilmour, 2007).

Compte tenu de l’implication des polyamines dans ces processus tumoraux, de nombreuses études ont été menées chez l’animal pour tenter de réduire la prolifération des cellules cancéreuses :

a) Soit en inhibant la fabrication des polyamines par les cellules : lire la suite

b) Soit en combinant l’inhibition de la synthèse par les cellules et la diminution des apports exogènes en polyamines : lire la suite

 

En résumé :
Les différentes études sur les animaux montrent que la croissance des cellules tumorales est dépendante des polyamines et qu’une carence de ces dernières induit une diminution de la croissance tumorale.

Espace professionnels de santé

Identifiant
Mot de passe
Envoyer cette rubrique à un ami Imprimer cette page

ANAXIMANDRE - Parc d'innovation de Mescoat 29800 LANDERNEAU - Tel: 02 98 30 35 15 - info@anaximandre.com