Fermer Fermer Imprimer... Imprimer...

haut page

Source endogène : FABRICATION PAR LES CELLULES DE L’ORGANISME

A l’exception des hématies, chaque cellule de l’organisme peut fabriquer les polyamines (putrescine, spermidine et spermine) à partir de l’ornithine, acide aminé non essentiel, provenant du cycle de l’urée ou de l’alimentation.

Chaque cellule possède en effet un équipement enzymatique particulier :

  • L’ornithine décarboxylase (ou ODC) transforme l’ornithine en putrescine (par décarboxylation) ;
  • La spermidine synthétase permet la fabrication de la spermidine à partir de la putrescine ;
  • La spermine synthétase synthétise la spermine à partir de la spermidine ;
  • La S-adénosyl méthionine décarboxylée (SAMDC) permet le fonctionnement des deux enzymes spermidine et spermine synthétases à partir de la méthionine.

Pour gérer ses concentrations en polyamines, la cellule dispose non seulement d’enzymes de synthèse mais aussi d’enzymes de rétro-conversion :

  • La spermine peut être transformée en spermidine par la polyamine oxydase (PAO) ;
  • La spermidine peut à son tour être convertie en putrescine par cette même polyamine oxydase.

Cette voie de rétro-conversion est précédée d’une étape d’acétylation catalysée par l’acétylCoenzymeA.

La cellule comporte aussi un système de transport des polyamines spécifique qui lui permet de réguler ses taux en polyamines.
Ainsi ce système de transport spécifique permet d’incorporer des polyamines dans la cellule en cas de concentration insuffisante.
A l’inverse, il permet de relarguer des polyamines qui seraient en quantité excessive dans la cellule (Wallace et al., 2003).

Metabolisme des polyamines Wallace

Métabolisme des polyamines (Wallace et al., 2003 )

L’agmatine quant à elle est produite à partir de l’arginine par l’enzyme, arginine décarboxylase, apparenté à l’ODC, enzyme de fabrication de la putrescine. La régulation dans la cellule de l’agmatine est moins connue que pour les autres polyamines (Patocka & Kuehn, 2000).


En résumé :
Toute cellule de l’organisme (sauf les hématies) est capable de synthétiser, d’importer, d’exporter ou de transformer les polyamines.
Elle régule ainsi très finement son taux intra-cellulaire de polyamines qui sont en plus inter-convertibles.