Inhibition de la synthèse par les cellules et diminution des apports exogènes en polyamines



L’inhibition seule de la synthèse endogène ne permet pas de tarir complètement l’approvisionnement des cellules en polyamines puisque l’alimentation et la flore intestinale sont des fournisseurs importants.

Des essais de combinaison inhibition de la synthèse endogène et diminution des apports exogènes ont été menés dont vous trouverez quelques résumés de publications dans le tableau ci-joint.

Ces combinaisons ont été également testées avec des molécules de chimiothérapie
: consulter le tableau des études pré-cliniques.


En résumé :
L’utilisation d’une combinaison – inhibiteur de la synthèse endogène et diminution des apports exogènes en polyamines – permet d’améliorer les résultats obtenus avec le DFMO seul. Il semble toutefois plus intéressant de procéder à des cycles de traitement plutôt qu’à un traitement en continu afin d’éviter des toxicités.
De même, l’association de cette combinaison avec des molécules de chiomiothérapie se révèle très intéressante puisqu’elle potentialise leurs effets.


Espace professionnels de santé

Identifiant
Mot de passe
Envoyer cette rubrique à un ami Imprimer cette page

ANAXIMANDRE - Parc d'innovation de Mescoat 29800 LANDERNEAU - Tel: 02 98 30 35 15 - info@anaximandre.com